Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/10/2011

M.Ghosn élargit sa Cour!

 

M.Ghosn élargit sa Cour !

 

 

 

Depuis huit jours, quand les Primaires socialistes lui laissent quelque répit, la presse commente une nouvelle organisation de Renault, à venir ; finalement, cette réorganisation a fait l’objet de deux communiqués de presse ce vendredi 14 octobre. Encore une tempête dans un verre d’eau !

 

Ladite réorganisation ne touche que des fonctions support, centrées essentiellement sur la sécurité du groupe et son contrôle. Elle n’apporte pas de nouveautés majeures susceptibles de redynamiser Renault, lui redonner l’élan, l’enthousiasme, la fierté qui manquent tant à ses collaborateurs. Pas de nouvelles fonctions si ce n’est le poste d’Inspecteur Général de la Direction de la Prévention et de la Protection, attribué à Jean Marc Berlioz ex-conseiller au Ministère de l’Intérieur. Il s’agit surtout de rattachements différents renforçant le contrôle central ou d’évolutions de postes.

 

La Direction des Affaires Publiques (Véronique Dosdat) est maintenant rattachée directement à Mouna Sepehri, Directeur Déléguée à la Présidence qui suit une trajectoire météorique dans le groupe : c’est ainsi que la Direction de la Communication ( attribuée à Florence de Goldfiem) lui est rattachée, hiérarchiquement, en double commande puisque, fonctionnellement, elle reste rattachée à Stephan Norman, Directeur Marketing et Communication Monde….Bel exemple d’organisation matricielle si chère à Carlos Ghosn, qui a indubitablement l’énorme inconvénient de diluer la responsabilité des chefs sur leurs collaborateurs. Et, puisqu’on en est à tirer les leçons de ce scandale de faux espionnage on aurait pu se reposer la question de ce genre de management très subtil : lors de cette affaire, en effet, la responsable hiérarchique des trois accusés n’est pas intervenue en essayant sereinement d’instruire le cas, d'abord courtcircuitée, elle a ensuite appuyé l’accusation des Barbouzes de la Sécurité, enfonçant ses cadres à tort, puisqu’ils ont finalement été disculpés, se discréditant ainsi aux yeux de ses quelque 10.000 collaborateurs dont elle est toujours responsable hiérarchique !

 

Enfin, l’ancien poste de Secrétaire Exécutif du Président devient, comme dans les ministères, celui de Chef de Cabinet ; il échoit à Frédérique Le Greves, ancienne patronne de fait de la Communication.

 

Carlos est ainsi gardé par un bataillon d’élite de Femmes, à l’image des Kadhafettes puis Amazones, de Kadhafi…Certains s’indigneront que je puisse comparer le Président de Renault et Nissan au tyran Libyen : ils ont au moins en commun une certaine forme de despotisme imposant leurs vues à leur entourage et gouvernant par la terreur. Que trois cadres supérieurs appréciés et respectés de tous soient jetés dehors sur l’accusation de Barbouzes récidivistes, sans qu’aucun syndicat ni collègue ne se rebelle en dit long sur le style de management de Renault et l’ambiance de travail dans la Société !!

 

On aurait d’ailleurs aimé, à l’occasion de cette annonce avoir un point sur l’enquête de la DCRI concernant les anciens de la Sécurité Renault, Dominique Gevrey et son patron M.Pagnie, recrue personnelle de M.Ghosn.

 

Et, puisque réorganisation il y a, on s’inquiète aussi de ne pas connaitre les nouvelles attributions de Patrick Pelata, relevé de ses fonctions de Directeur Délégué aux Opérations le 11 avril, il y a donc plus de six mois, et qui selon le Président devait retrouver une autre fonction au sein du groupe, tant ses talents restaient indispensables …

 

 

 

Le 17/10/11