Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2012

Volt sous tension...

 

 Volt sous tension…

 

 

C’est sympathique quand le sort devient facétieux !

 

Le même jour, 6 mars, on a appris que le Trophée de la Voiture de l’Année revenait à la Chevrolet Volt et quelques minutes après…que la production de ladite voiture était arrêtée pour cinq semaines afin de résorber d’importants stocks dus à des ventes insuffisantes !

 

Ce Trophée est très convoité par les constructeurs automobiles ; il est attribué chaque année par un jury européen de 58 journalistes spécialisés de la presse automobile, la « crème » de la profession, et ce, depuis 1964. Cette année, les autos postulantes formaient un assez bon cru avec, entre autres, le Range Rover Evoque, la Citroën DS5, la VW UP. Bien sûr, ce Trophée n’est pas une garantie de succès commercial, ni la sanction d’une innovation forcément  transcendante : depuis 45 ans, toutes les Fiat y ont eu droit et chez Renault si la R9 a eu son heure, l’Espace ne l’a jamais trouvée…depuis quelques années, ce jury européen a clairement tendance à donner dans le politiquement correct : après avoir, à juste titre, mais , tardivement, couronné la Toyota Prius en 2005, c’était au tour de la Nissan Leaf l’année dernière, une voiture électrique somme toute très basique et, perseverare diabolicum, encore une électrique cette année qui a l’élégance de se parer d’un « range extender », entendez par là un moteur à essence (pouah !) qui recharge les batteries quand elles sont vides, après 35 miles parcourus, ce qui arrive vite dans les énormes agglomérations américaines…Elle est vendue 40.000 dollars moins la prime à l’achat de 7.500$ de M.Obama, très contestée par les républicains ; à ce tarif, on peut aussi acheter une belle Cadillac ou une bonne BMW série 3 : le problème de l’autonomie  est résolu, mais à quel prix ! Ceci doit expliquer en partie ce problème de mévente : Au lancement, fin 2010, GM se vantait d’avoir 25.000 commandes fermes, mais en fait, il ne s’en est vendu que 7671 sur l’année 2011, sur un marché de 12.800.000 véhicules…Les ventes déjà peu actives ont encore été freinées en novembre par un incendie des batteries de l’une de ces Volt, qui a motivé une enquête des autorités de sécurité (NHTSA) qui ont d’ailleurs réussi à reproduire deux fois le phénomène, avant de déclarer, après que GM eût apporté quelques modifications « no more fire risk than others cars ». So, la voie est libre et février s’est soldé par un beau succès avec 1.023 ventes…avant qu’on décide d’arrêter la production pendant cinq semaines pour écouler le surplus des 6.300 véhicules en stock, ce qui à cette cadence de vente pourrait prendre 6 mois. On espère que la sister-car, l’Opel Ampera va démontrer, avec intensité, cette fois que les européens sont plus écolos que les américains…Dommage que la nouvelle « alliance stratégique mondiale » ne permette pas aux réseaux Peugeot, et Citroên de vendre cette pépite, j’imagine leur frustration !

GM est récidiviste: la Chevrolet EV1, voiture spécifiquement électrique, partiellement subventionnée par l'Etat américain s'est déjà lamentablement plantée,il y a quelques années (1999) : certains vont encore invoquer un sabotage orchestré par l'industrie pétrolière!

En France, la voiture électrique ne fait pas d’étincelles, non plus : en février, il s’en est immatriculé 406 (0,25% du marché) dont 290 Bolloré Autolib pour 28 Renault Fluence et 24 Nissan Leaf ; bien que 40 à 50% plus chères, les hybrides diesel de PSA se vendent moins mal : 215 immat de 3008 et 125 de DS4…Il faudrait pourtant accélérer car la prime à l’achat de 5000€ pour ZE (Zéro émission) que payent injustement tous les contribuables n’est garantie que jusqu’à fin 2012 !

 J’apprécie particulièrement l’humour de Carlos Tavares, le Patron opérationnel de Renault, qui évoquant ces difficultés au Salon de Genève a dit : « Sur les véhicules électriques, je pense qu’il va falloir qu’on fasse preuve d’une opiniâtreté, voire d’un calme et d’une maîtrise de soi importante. » C’est aussi à Genève que son boss, Carlos Ghosn a présenté fièrement Zoé, l’arme électrique fatale de Renault, « accessible à TOUS » pour 20700€ quand même, moins, provisoirement, la prime de 5000€, et construite « en masse » à 150.000 exemplaires par an à Flins. Je souhaite, en effet, beaucoup de calme aux personnels de Flins attendant que leur usine se remplisse !

 

Le 9 mars 2012

 

 

 

Commentaires

Jean Albert GREGOIRE constatait en 1979, dans son petit livre "Vivre sans pétrole" que l'automobile électrique, même réservée à un usage citadin, n'a pas les trop belles perspectives qu'on lui a prêtée depuis le début du XX° siècle.

Les échéances de l'épuisement des diverses ressources fossiles arrivent , sans solution miracle à l'horizon l'humanité devra se résoudre à diminuer très fortement voire à se passer de complètement de l'usage de l'automobile; il faut s'y préparer mais la vérité, lorsqu'elle douloureuse personne ne veut l'entendre.

Écrit par : MASQUELET Marc | 24/05/2012

Les commentaires sont fermés.