Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/12/2010

Ghosn à l'Usine ....Nouvelle !

Ghosn à l’Usine … Nouvelle !!!                     

 

Le superbe Ego de Carlos Ghosn a eu son petit cadeau de Noël : son portrait figure à la « Une » du grand magazine de l’industrie française « L’Usine Nouvelle », daté du 16 décembre (en kiosque jusqu’au 13 janvier). Et portrait encore en page intérieure.

Le texte est plus ambivalent mais ne devrait pas contrarier outre mesure le dynamique manager « Global » que l’on connaît et que beaucoup admirent encore …

On peut lire en accroche : « Petit à petit, Carlos Ghosn lâche Renault »  Les gens de Renault s’en rendent compte tous les jours …

Plus loin  « Dilution : Homme de la finance plutôt que de l’automobile, il n’a pas su insuffler de plan produits performant. Si Dacia explose, les ventes de modèles Renault ont, elles, plongé de 29% depuis son arrivée, il y a cinq ans ».

Ses prédécesseurs, Raymond Levy et Louis Schweitzer n’étaient pas non plus des hommes de l’automobile, mais ils ont su choisir et faire confiance à des hommes de produit qui ont construit une gamme Renault que beaucoup de concurrents entraient en priorité dans leur « benchmarking ».

Aujourd’hui, l’évolution de la gamme Renault est une lamentable succession de bides : Avantime, Vel Satis, Laguna 2, Laguna 3, Coupé Laguna, Modus, Fluence, Koleos, Kangoo Bebop. La tentative de redéploiement en Haut de Gamme qui figurait en 2006 en bonne et due forme au Plan Contrat 2009 de Carlos Ghosn, a sombré dans le ridicule puisque Renault n’a même plus d’offre valable en Haut de Gamme : abandon de la Vel Satis, de l’emblématique Espace et report sur le très Bas de Gamme avec la « pétrolette » électrique TWIZY et le Ultra Low Cost coconçu en Inde chez Bajaj

Quels sont les responsables ??

Le directeur du Design et les hommes de produit qui, dans l’ambiance de soumission dans laquelle travaillent les cadres de Renault n’ont pas eu le courage de relever la tête, mais aussi leurs patrons, les directeurs Stratégie et Développement successifs.

En fait, l’effondrement de la crédibilité de Renault en Haut de Gamme ne date pas d’hier. Souvenez-vous du lancement raté, en 2000, de Laguna 2, auto  brillante, moderne, dotée de nombreux gadgets électroniques intéressants : le tout gâché par une qualité scandaleusement défaillante. Le responsable de ce désastre: le « Cost  Killer » en chef et, en fait, patron opérationnel de la Maison, qui venait de quitter le navire pour aller organiser avec le succès qu’on connaît le sauvetage de Nissan; il s’appelait Carlos Ghosn ! La qualité Renault a mis dix ans à s’en remettre …et croisons les doigts, la gestionnite est toujours à l’affût !

Les commentaires sont fermés.