Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/06/2011

PCHITT !

 

PCHITT…..

 

 Donc,  c’est fait, c’est Carlos Tavares qui remplace Patrick Pelata !

 Pourquoi pas ? Profil semblable de l’Ingénieur qui a réussi, carrière similaire très Renault-Nissan ; Tavares avait déjà remplacé Pelata chez Nissan en 2004 au poste très important de patron de la stratégie produit et du product-planning. De plus Tavares quitte Nissan sur un joli succès dans sa dernière mission de responsable des activités Amériques : depuis le début de l’année les ventes de Nissan sur le marché US sont en hausse de 23% après 18% en 2010. Seul bémol, les indices qualité JD.Power de la marque sont dans la moyenne basse…On prête aussi au personnage plus d’enthousiasme et de vision envers le produit automobile !

 Quoiqu’il en soit, ce sont l’un et l’autre des hommes de Ghosn à qui ils doivent le brillant développement de leur carrière et il serait étonnant que le nouveau directeur opérationnel délégué puisse s’opposer au PDG dans l’exercice de ses fonctions…Et malgré les inquiétants échecs commerciaux qui se confirment de jour en jour, Monsieur Ghosn entend bien rester le Patron !

On pouvait lire ça et là que le Ministre de l’Industrie voulait donner plus d’autonomie au poste de directeur général délégué aux opérations. Pchitt, il semble bien que ce soit raté et que ce soit précisément le contraire qui se passe : dans le communiqué de presse officiel de Renault daté du 30 mai, annonçant cette nomination, il est bien précisé que Carlos Tavares « contribuera » à la mise en œuvre du Plan Renault 2016, « sous la direction opérationnelle de Carlos Ghosn ». Le petit nouveau n’a donc pas la responsabilité pleine et entière de l’exécution opérationnelle du Plan ; ça vaut d'ailleurs mieux pour lui, puisqu’il n’a pas été impliqué dans ce plan qui, je le rappelle prévoit une baisse continue des frais de R&D, et des investissements projets et, la sortie du Haut de Gamme par l’abandon de la plateforme D….le contraire de ce qui pourrait ramener Renault sur le marché à moyen terme. 

Les commentaires sont fermés.