Google Analytics

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/06/2011

Hypocrisie des radars fixes.

RADARS fixes : Merci à « Le Point.fr » !

 

L’annonce de la suppression de la présignalisation des radars fixes par panneaux ou systèmes liés à GPS a, enfin, soulevé la tempête…et la cacophonie des pouvoirs publics. Pour les uns: pensez donc, il est parfaitement immoral de s’élever contre une mesure prise pour diminuer l’insécurité routière et l’augmentation des accidents mortels depuis le début de l’année….pour les autres: pas du tout, ça n’apportera rien de plus à la sécurité routière mais seulement plus de rentrées d’argent dans les caisses de l’Etat, car les radars fixes ne sont généralement pas disposés dans des endroits particulièrement dangereux mais simplement des pompes à fric !

Pour les gens qui roulent beaucoup, non seulement les radars fixes sont disposés dans des endroits pas spécialement accidentogènes, mais, plus grave, les limitations de vitesse qu’ils sont sensés faire respecter en dessous des 130/110/ 90 rituels sont très contestables. Beaucoup le pensaient, mais il fallait démontrer par des données chiffrées l’hypocrisie de l’implantation de ces radars fixes: les journalistes de « lepoint.fr » ont mené leur enquête auprès du Ministère de l’Intérieur, entre autres et l’ont publiée sur le net le 23/06/20111.

Quelques chiffres suffisent à prouver l’inanité de ces mesures: sur autoroutes vous rencontrez, en moyenne, une cabine radar tous les 42 kms alors que la circulation sur ces axes engendre 5,3 % des tués. Sur les routes nationales, une cabine tous les 23 kms pour 9,5% des tués et pour les routes départementales et communales, où on déplore 85% des tués vous ne rencontrerez une cabine radar que tous les 1015 kms…Les implantations radars sont d’abord dictées par la possibilité de raccordement à internet pour le traitement automatique des infractions et surtout, par la densité de la circulation, pas forcément accidentogène; c’est prouvé par le volet départemental de l’enquête: parmi les départements les plus pourvus en cabines, on compte les Yvelines 78, les Hauts de Seine 92 et le Nord 59 alors que ces trois départements comptent parmi ceux où le nombre de tués par millions d’habitants est le plus faible, selon la Sécurité routière!

Dommage que cette enquête n’ait pas eu le droit à une diffusion plus large pour que soit clairement établie l’attitude d’un gouvernement qui affecte de prioriser la sécurité routière par des mesures qu’il sait inefficaces, par pure démagogie, pour satisfaire des groupes de pression habilement relayés par les medias de masse…mais dès que d’autres groupes de pression contradictoires se font jour avec suffisamment de force, on transige: les avertisseurs de radars deviennent des avertisseurs de zones dangereuses ou déclarées telles…Triste pays!

Maintenant, il faut aller plus loin, faire le même travail avec les radars mobiles et d’une façon générale faire l’inventaire des forces de l’ordre préposées à la surveillance de la seule vitesse par rapport à celles chargées du simple respect du code de la route, stops, bandes blanches, feux ou même de la sortie des écoles et c’est d’actualité!

 

Le 28/06 2011

Commentaires

Bonjour à tous !
Voilà : 5 pv (toujours des excès de vitesses inférieurs à 20km/h dont 1 60 pour 50, 1 79 pour 70, 1 100 pour 90 quand je dépassais un camion...) en 2mois (que des flashes de radars), il ne me reste que 3 points !
Conducteur depuis 18 ans maintenant (jamais écrasé un hérisson), j'avais déjà écopé de contraventions auparavant à une fréquence de 2 par an grand maximum ; jamais modifié ma façon de conduire et n'excède que très rarement le 90 car en 5ème, c'est bien la "vitesse économique" ; je fais 30 000 km chaque année, l'usage de ma voiture est primordial pour le boulot !
Pourquoi les constructeurs ne fabriquent ils pas des voitures économiques à 70 au lieu de 90km/h ?
Extraordinaire ! rouler moins vite (ou au delà de 90 km/h) pollue plus, hors le département du contrôle automatisé (en charge des radars) est rattaché au ministère de l'écologie, de qui se fout-on ?

A cette fréquence, j'entrevois d'être flashé 30 fois par an ; là j'étais parti en week-end (12 ans que je ne suis pas allé en vacances avec mon bolide vu le prix du carburant), et surprise dans la boîte aux lettres, un courrier de "planète Paris" (en osmose avec les Goldoraks des milieux cocaïnomanes) le macaron république française liberticide : infraction flashé le 3km avant un village le 4/06/2012 et je reçois le courrier le 25/08/2012 soit 2 mois plus tard : autant dire que le délai apparti pour récupérer des points (par le biais d'un stage soit 250 euros) est inexistant étant donné que flashé et retrait de points entre-temps !

Pourquoi les avertisseurs de radars ne sont-ils pas gratuits ? discriminatoire ou à qui peut se l'offrir (un avertisseur "coyote" coûte 250 euros + abonnement 17 euros/mensuel pour l'abonnement ; un véritable lobby SAGEM (le fameux fabricant de radars) est en place !
la radio France Info du groupe Radio France a ouvertement fait la publicité de cet appareil en disant que c'était le meilleur rapport qualité -prix !
Les fonctionnaires sont-ils tous d'accords sur l'implantation de radars (argent du contribuable) comme à la sortie d'un rond-point par exemple ?

Il faut s'y faire, le lobbying existe bel et bien !

Rappelons-nous les concessions que Nicolas Sarkozy était prêt à consentir (comme promesse électorale en 2012) vis à vis des entreprises de constructions immobilière, notamment celles d'Ile de France : Hallucinant !permettre de construire davantage en modifiant les permis de construction 1 étage supplémentaire (et les fondations ???? ça va tenir sur quoi ????) et permettre des promesses de gains très importants au vu du coût à la location ou l'achat !

Il faut accepter le lobby, tout comme celui (plus pernicieux et discret) du Portugal (principale porte de la cocaïne avec ses dépendances que sont les Açores, Madère voire la Guinée Bissau), devenu un véritable état narcotrafficant (sans être chimiste) après avoir été le précurseur de l'esclavage : preuve en est sa législation vis à vis de la cocaïne (après tout c'est comme l'alcool ! les alcools les moins chers à Intermarché de marque "On Off" sont fabriqués au Portugal, ils l'étaient en Bretagne auparavant, le Portugal veut sa part de gâteau !) ; moyennant quoi, pour que la fête soit complète, le plus grand producteur de cannabis est en Europe est le Portugal (devant l'Albanie) ; bizarrement, on en parle très peu sur internet (main-mise sur l'information) ; fini Amsterdam (coffee-shops interdits aux français depuis cette année donc impossible d' y aller chercher des graines pour faire pousser chez-soi), bonjour Lisbonne !
je vous recommande au passage le très bon ouvrage de Jorge Cervantès (pseudonyme de l'horticulteur George Van Patten) "Culture en intérieur" !

Ainsi, d'un comme un accord avec ses citoyens, le trafic d'influence (consommatrices surtout) s'accentue, notamment vis à vis des quartiers les plus huppés de France (Neuilly ou 16ème arrondissement 25% de portugais 15 au Luxembourg 7 en Suisse) dont les jeunes ne veulent plus se fourvoyer aux "racailles" (tous en cabane) ; Fabius et Manuel Valls sont réellement des "têtes à claques" : le socialisme selon Hollande" (le "chef" qui montre l'exemple se déplaçait à 140km/h au printemps 2012) : faire 8 enfants à Ségolène Royal et gagner suffisamment d'argent pour les emmener à l'école ! Des menteurs-voleurs maltusiens qui nous feront ramper avant de nous mettre au pas !

J'ai reçu un avis de passage du facteur au sujet de ma prune (2 points) probablement (voire un retrait de permis je sais pas !) ; je n'irai pas chercher ce recommandé !

Écrit par : garcimore | 30/08/2012

Les commentaires sont fermés.